Acné, SOPK et alimentation

Acné, SOPK et alimentation

L’acné est un des effets secondaires bien connu du syndrome des ovaires polykystiques. Dans cet article, je t’explique sa cause et comment ton alimentation peut l’influencer.

Lien entre SOPK et acné

Pour comprendre le lien entre le SOPK et l’acné, il faut d’abord redéfinir cette condition.

Le SOPK est une maladie hormonale affectant le système reproducteur et entrainant des répercussions métaboliques. Par « métabolique », j’entends que d’autres systèmes peuvent être impactés (1). Ainsi, bien que la peau ne soit pas directement liée à l’appareil reproducteur, elle est affectée par les hormones. C’est pourquoi l’acné est souvent présente à l’adolescence, période riche en bouleversements hormonaux.

Qu’est-ce qui cause l’acné?

Hormones

Un niveau trop élevé d’androgènes (tel que la testostérone), est une des raisons principales de l’acné chez la femme présentant le SOPK.

Les hormones androgènes stimulent la production de sébum et altèrent sa composition en lipides. Une perturbation dans la quantité et la composition du sébum va ensuite déséquilibrer les ratios de bactéries au niveau de la peau. Si les « mauvaises » bactéries prennent le dessus, un état d’inflammation se crée. Voilà la raison de la rougeur au pourtour des boutons! Finalement, les bactéries peuvent aussi modifier la structure des cellules de la peau, bloquant les pores (2)(3)(4).

Résistance à l’insuline

La majorité des femmes avec le SOPK présentent aussi une résistance à l’insuline. Cela signifie que le corps répond moins bien à l’hormone (insuline) de stockage des glucides (sucres). Comme l’insuline stimule la production de lipides des glandes sébacées, un état d’hyperglycémie a le potentiel d’accroître cette réponse. De plus, l’hyperglycémie favorise la production d’hormones androgènes, dont les effets ont été décrits au paragraphe précédent (5).

Comment l’alimentation peut améliorer l’acné

L’insuline est sécrétée en réponse à ce que tu manges, donc ton alimentation a bel et bien le potentiel d’améliorer ton acné. Par contre, les études scientifiques ne sont pas unanimes quant au rôle de l’alimentation sur l’acné. Tout de même, des tendances se dessinent.

Facteurs aggravants

D’abord, la consommation d’aliments avec un index glycémique plus élevé, incluant ceux de type « fast-food » et les boissons sucrées, exacerberaient l’acné.

junk food

Le chocolat serait aussi à surveiller. Mais encore, certaines études ont montré une association entre l’acné et la consommation de lait. Les résultats sont très inconsistants quant aux autres produits laitiers. Sans rentrer dans les détails biochimiques, le lait contient plusieurs molécules « bioactive » et hormones pouvant agir sur les voies métaboliques menant au développement de l’acné. En contre partie, il demeure à prouver si le lait serait le véritable problème, ou plutôt la composition sous-optimale globale de l’alimentation (4)(6)(7).

Facteurs protecteurs

À l’inverse, une diète plus riche en gras oméga-3 semble être favorable à une réduction de l’acné. En effet, ce type de gras a un effet anti-inflammatoire (5).

La consommation de fruits et légumes a aussi été identifié comme étant protecteur.

De plus pour contrôler la résistance à l’insuline, privilégier les aliments à faible index glycémique est suggéré.

Finalement, combiner des aliments sources de glucides avec des aliments protéinés et gras est aussi une solution gagnante. En effet, cela ralentira l’absorption des glucides et le corps n’aura pas à produire une grosse quantité d’insuline du même coup (6)(7).

aliments anti-inflammatoires

En conclusion,

L’acné est un symptôme qui affecte l’image de soi chez les femmes qui vivent avec le SOPK.

L’alimentation est une stratégie clé dans la gestion du SOPK. Toutefois, avant de penser aux aliments à  »éliminer » c’est important de comprendre la physiopathologie du SOPK et comment l’alimentation peut aider.

Plusieurs femmes se lancent dans des diètes restrictives et souvent non necessaires. Pour être bien guidée et supportée, prend rendez-vous avec nous! Une évaluation nutritionnelle complète et individualisée permet de mieux cibler les bonnes pistes de solution.

Si tu aimes la formule de groupe, je t’invite à consulter les cours de groupe SOPK 101!

Finalement, pour plus de lecture sur le SOPK, consulte cet article.

 

Cet article a été écrit en collaboration avec Michele Rousseau nutritionniste