Les épices anti-inflammatoires

Les épices anti-inflammatoires

Certaines maladies peuvent occasionner un état inflammatoire dans le corps. Par contre, sachez qu’il existe différentes stratégies nutritionnelles pour réduire l’inflammation et les douleurs pouvant y être associées.

 Qu’est-ce que l’inflammation ?

L’inflammation est un signal d’alarme de notre corps déclenché par une infection ou une blessure qui déclenche ainsi une réponse de notre système immunitaire pour combattre et réparer les lésions. On peut la définir comme un ensemble complexe de réponses du corps à un organisme étranger, par exemple des agents pathogènes humains ou des virus. C’est une réaction qui en effet est nécessaire! L’inflammation peut être aiguë ou chronique en fonction des processus inflammatoires et mécanismes cellulaires impliqués.

Contrairement à l’inflammation aiguë, qui est plus intense et de courte durée, l’inflammation chronique peut durer des mois ou des années. Ceci est un facteur contribuant à de nombreuses maladies chroniques, comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, certains cancers, l’arthrite, l’endométriose, certaines maladies auto-immunes et maladies inflammatoires de l’intestin.

Quelles sont les épices / herbes qui ont des propriétés anti-inflammatoires ? 

Plusieurs herbes et épices présentent des propriétés antioxydantes, antimicrobiennes et anti-inflammatoires. Leur utilisation dans notre alimentation et l’intérêt qu’on leur porte augmentent de plus en plus. Il faut savoir que les herbes et épices sont utilisées depuis des siècles comme aromatisants et agents de conservation dans notre alimentation ainsi que pour traiter certains problèmes de santé.

Plusieurs herbes et épices sont étudiées pour leur possible contribution à réduire l’inflammation causée par certaines pathologies. En voici quelques-unes qui peuvent être intégrées dans votre alimentation afin de donner un coup de pouce dans le soulagement de l’inflammation et des douleurs.

Le curcuma

curcuma

Le curcuma est bien connu pour ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Il faut savoir que c’est le pigment jaune composant le curcuma, soit la curcumine qui présente des propriétés anti-inflammatoires. En effet, il s’agit d’un polyphénol qui permet à notre corps de produire davantage d’antioxydants, ce qui contribuerait à réduire l’inflammation et même la douleur. La supplémentation en curcumine réduirait les marqueurs d’inflammation et augmenterait les niveaux d’antioxydants endogènes dans le corps.

Le curcuma s’intègre bien dans une multitude de plats pour y ajouter de la couleur et de la saveur ! Cependant, il est important de noter que le curcuma à un faible taux d’absorption. Ainsi, pour faciliter son absorption, assure-toi d’ajouter du poivre noir dans ta recette afin d’augmenter l’absorption!

Le gingembre

garlic

Depuis longtemps, le gingembre est utilisé en phytothérapie et comme aromatisant. Plusieurs propriétés conférées au gingembre proviennent du gingérol un de ces composants. Cette épice est bien connue pour sa contribution à soulager les nausées et vomissements, par exemple chez les femmes enceintes. Le gingembre aurait des propriétés antioxydantes, antimicrobiennes et anti-inflammatoires. Plusieurs études démontrent que certains paramètres inflammatoires, ainsi que des sensations de douleurs musculaires et articulaires semblent réduits suite à une consommation de gingembre. De plus, la consommation de gingembre est efficace pour contrôler la dysménorrhée (douleurs menstruelles) chez certaines femmes. Une de mes épices favoris pour la gestion des douleurs associés à l’endométriose.

Cette épice peut être utilisée sous différentes formes, telles que fraîche, séchée, en poudre et même dans des tisanes. En prime, tu ajoutes une touche de saveur succulente et originale dans tes recettes !

La cannelle

cinnamon

La cannelle démontre des propriétés antioxydantes qui protègent nos cellules contre les dommages que peuvent causer les radicaux libres. Le cinnamaldéhyde et l’acide cinnamique sont les deux composés principalement responsables de son pouvoir antioxydant. De plus, la cannelle contribuerait à améliorer la tolérance au glucose et réduire la résistance à l’insuline en plus de réduire l’inflammation. Une épice particulièrement intéressante pour ceux qui ont le diabète ou le syndrome des ovaires polykystiques.

Une façon simple de l’intégrer dans ton alimentation est de l’ajouter dans tes gruaux, smoothies ou desserts maison.

L’ail

L’ail appartient à la famille de liliacées tout comme l’oignon, l’échalote et le poireau. Plusieurs preuves suggèrent que l’ail contribue à la réduction du cholestérol et de la pression artérielle ce qui permet d’améliorer la santé cardiovasculaire. Également, cette épice a un pouvoir antioxydant qui permettrait de réduire certains médiateurs inflammatoires. L’ail supporte l’activité du glutathion qui est un antioxydant utilisé par les cellules et tissus de notre corps. Finalement c’est une source de prébiotiques (la nourriture pour nos bonnes bactéries) et ceci aide à optimiser la santé digestive.

Alors, si tu apprécies le goût de l’ail, n’hésite pas à en ajouter dans tes plats et tes salades!

Pour conclure,

Incorporer ces épices peut donner un coup de pouce pour réduire l’inflammation. Cependant, l’ensemble de la qualité de l’alimentation et un mode de vie sain, incluant de l’activité physique, un sommeil adéquat et une gestion du stress sont aussi essentiels pour maintenir un faible niveau d’inflammation et un corps en bonne santé.

 

 

 

 

Leave a Reply